Il faut d'abord enregistrer le format ici

Suivi du comportement de tri des entreprises

Depuis maintenant 2 ans, Valipac récolte des données sur la production de déchets dans les entreprises. Cette activité fait aujourd’hui de Valipac un acteur incontournable sur la scène des déchets industriels.

Non seulement nous sommes les seuls à disposer d’informations fiables et récentes, mais de plus, nous les mettons à profit pour sensibiliser les acteurs de la chaîne à améliorer le tri des déchets en entreprise.

Amélioration continue

Valipac attache beaucoup d’importance à la qualité des données communiquées par les collecteurs. La qualité est en effet un facteur déterminant pour tirer des conclusions pertinentes. Aussi, toutes les données qui nous sont communiquées sont contrôlées de manière critique par notre équipe de 8 auditeurs.

Ingezameld Bedrijfsafval

Résultats 2018

Quantités de déchets industriels collectés par région (en tonnes)
 BruxellesFlandreWallonieBelgique
378.571
2.942.340
930.893
4.251.805
Déchets résiduels249.124
945.348
445.906
1.640.378
Papier / Carton80.400
636.328
185.649
902.377
Bois non traité3.257
183.656
47.554
234.466
Bois traité14.812
247.171
55.873
317.857
Bois dangereux121
3.537
604
4.261
Métaux ferreux9.210
688.058
150.537
847.805
Métaux non ferreux1.279
25.075
4.460
30.814
Métaux en mélange6.370
66.172
7.561
80.103
Verre creux10.260
29.490
6.169
45.919
Verre plat937
25.714
4.257
30.908
Verre dangereux12275
141
429
Film plastique1.748
50.880
15.533
68.161

Plastiques rigides966
38.598

6.224
45.788
PSE76
2.038
424
2.538

Les données proviennent de 158 collecteurs affiliés à Valipac. Pour certains flux, tels que le verre ou les métaux, Valipac ne dispose cependant pas d’une couverture maximale parce que des acteurs de collecte importants ne font pas partie du système Valipac.

Nombres d’adresses d’enlèvement par région
 BruxellesFlandreWallonieBelgique
Nombre de points de collecte uniques21.344
123.305
42.589
187.238
Déchets résiduels20.146
107.418
38.039
165.603
Papier / Carton12.814
45.134
13.323
71.271
Bois non traité294
4.083
1.275
5.652
Bois traité2.514
11.981
4.045
18.540
Bois dangereux7366
77
450
Métaux ferreux283
2.966
1.163
4.412
Métaux non ferreux27
1.122
345
1.494
Métaux en mélange167
2.389
624
3.180
Verre creux1.872
5.300
753
7.925
Verre plat224
1.717
272
2.213
Verre dangereux16
182
127
325
Film plastique559
12.357
3.762
16.678
Plastiques rigides156
2.766
796
3.718
PSE82
1.434
558
2.074

Evolutions 2017 / 2018

Evolution des tonnages entre 2017 et 2018

Le tonnage évolue globalement de +1,7%. La plupart des flux connaissent une évolution à la hausse, à l’exception du verre dangereux (-18,6%), du verre plat (-13,5%), des films plastiques (-1%) et des métaux ferreux (-0,9%).

Tonnage 2018 (x 000)

  • 1.600
  • 1.400
  • 1.200
  • 1.000
  • 800
  • 600
  • 400
  • 200
  • 0
0,4%

Déchets résiduels

2,4%

Papier /Carton

5,1%

Bois non traité

4,5%

Bois traité

49,4%

Bois dangereux

-0,9%

Métaux ferreux

9,2%

Métaux non ferreux

22,4%

Métaux en mélange

22,2%

Verre creux

-13.5%

Verre plat

-18.6%

Verre dangereux

-1%

Film plastique

9.1%

Plastique rigides

3.6%

PSE

Evol. 2017/2018

Evolution des points de collecte entre 2017 et 2018

Le nombre de points de collecte augmente de 3.266 unités. Le nombre de points de collecte augmente pour tous les matériaux exception faite du verre dangereux (-30,8%).

Points de collecte 2018 (x 000)

  • 160
  • 140
  • 120
  • 100
  • 80
  • 60
  • 40
  • 20
  • 0
1,5%

Déchets résiduels

3,5

Papier /Carton

0,6%

Bois non traité

7,7%

Bois traité

19,2%

Bois dangereux

2,3%

Métaux ferreux

7,5%

Métaux non ferreux

18,2%

Métaux en mélange

3,8%

Verre creux

6,6%

Verre plat

-30,7%

Verre dangereux

7,7%

Film plastique

7,5%

Plastique rigides

35,4%

PSE

Evol. 2017/2018

Partage de connaissances

À travers ce recensement de données, notre objectif est d’améliorer le tri des déchets en entreprise. Mais nous n’y parviendrons pas seuls. Tous les acteurs de la chaîne doivent s’impliquer activement. Aujourd’hui, grâce à Valipac, ils disposent de chiffres et d’analyses qui leur permettent de mener des actions ciblées.

Les collecteurs de déchets jouent un rôle clé dans cette activité. Ils ont aujourd’hui accès à un outil de Business Intelligence qui leur permet d’améliorer leurs connaissances globales sur le marché, mais aussi sur leurs propres parts de marché. Entre autres analyses, ils peuvent par exemple retrouver la typologie de leur clientèle et s’en servir pour identifier le potentiel d’amélioration de tri auprès de leurs propres clients.

Kennis Delen Fr

Identification du potentiel

Valipac est aujourd’hui en possession d’une quantité d’informations impressionnante. Les données récoltées couvrent près de 180.000 entreprises et 27 paramètres différents. Afin d’exploiter les données de manière statistique, nous avons conclu un partenariat avec l’Université de Hasselt. Notre objectif est d’utiliser un modèle statistique permettant d’identifier le potentiel d’amélioration de tri de manière ciblée.

Cet automne, l’Université de Hasselt a lancé une première analyse sur le potentiel d’amélioration du tri des films plastiques. À l’issue de ces analyses, il apparaît que la quantité de plastique présente dans une entreprise est déterminée par des facteurs tels que la quantité de papier/carton qu’elle génère, son secteur d’activité, son chiffre d’affaires, son effectif et la quantité de déchets résiduels qu’elle produit.

Ces informations sont à la base de l’outil de Business Intelligence mis à la disposition des collecteurs de déchets et qui leur permettent d’identifier le potentiel d’amélioration de tri auprès de leur clientèle.

Les analyses se concentrent aujourd’hui sur le potentiel d’amélioration du tri des films plastiques et du papier/carton. Dans une prochaine étape, nous élargirons les analyses à d’autres flux de déchets.

Le 26 novembre dernier, Valipac organisait son premier séminaire sur la production de déchets et le suivi du comportement de tri des entreprises belges. Un moment de privilégié de partage de connaissances et d’interactions avec nos parties prenantes.