Il faut d'abord enregistrer le format ici

Suivi du comportement de tri des entreprises

Depuis maintenant 2 ans, Valipac récolte des données sur la production de déchets dans les entreprises. Cette activité fait aujourd’hui de Valipac un acteur incontournable sur la scène des déchets industriels.

Non seulement nous sommes les seuls à disposer d’informations fiables et récentes, mais de plus, nous les mettons à profit pour sensibiliser les acteurs de la chaîne à améliorer le tri des déchets en entreprise.

Amélioration continue

Valipac attache beaucoup d’importance à la qualité des données communiquées par les collecteurs. La qualité est en effet un facteur déterminant pour tirer des conclusions pertinentes. Aussi, toutes les données qui nous sont communiquées sont contrôlées de manière critique par notre équipe de 8 auditeurs.

Ingezameld Bedrijfsafval

Résultats 2018

Quantités de déchets industriels collectés par région (en tonnes)
 BruxellesFlandreWallonieBelgique
265.7602.933.962907.2524.106.974
Déchets résiduels149.180936.291424.6121.510.083
Papier / Carton70.579636.463184.324891.364
Bois non traité3.235183.62247.468234.325
Bois traité14.845247.27755.498317.619
Bois dangereux1213.4995874.207
Métaux ferreux9.214688.517
150.343848.074
Métaux non ferreux1.27925.0754.46030.814
Métaux en mélange6.37665.9277.99280.295
Verre creux7.22929.4445.99542.668
Verre plat93825.7394.22630.902
Verre dangereux12263110386
Film plastique1.74250.90415.39568.043
Plastiques rigides93538.9035.78745.624
PSE752.0384572.570

Les données proviennent de 158 collecteurs affiliés à Valipac. Pour certains flux, tels que le verre ou les métaux, Valipac ne dispose cependant pas d’une couverture maximale parce que des acteurs de collecte importants ne font pas partie du système Valipac.

Nombres d’adresses d’enlèvement par région
 BruxellesFlandreWallonieBelgique
15.876122.22941.506179.611
Déchets résiduels8.385106.34437.034151.763
Papier / Carton10.37344.89113.08268.346
Bois non traité3034.0841.2655.652
Bois traité2.48811.9053.99918.392
Bois dangereux735974440
Métaux ferreux2912.9791.1714.441
Métaux non ferreux271.1233451.495
Métaux en mélange1902.3737343.297
Verre creux1.6585.2847237.665
Verre plat2241.7162702.210
Verre dangereux15177103295
Film plastique55612.3333.67416.563
Plastiques rigides1312.6336863.450
PSE891.4315172.037

Evolutions 2017 / 2018

Evolution des tonnages entre 2017 et 2018

Le tonnage évolue globalement de +1,7%. La plupart des flux connaissent une évolution à la hausse, à l’exception du verre dangereux (-18,6%), du verre plat (-13,5%), des films plastiques (-1%) et des métaux ferreux (-0,9%).

Tonnage 2018 (x 000)

  • 1.600
  • 1.400
  • 1.200
  • 1.000
  • 800
  • 600
  • 400
  • 200
  • 0
0,4%

Déchets résiduels

2,4%

Papier /Carton

5,1%

Bois non traité

4,5%

Bois traité

49,4%

Bois dangereux

-0,9%

Métaux ferreux

9,2%

Métaux non ferreux

22,4%

Métaux en mélange

22,2%

Verre creux

-13.5%

Verre plat

-18.6%

Verre dangereux

-1%

Film plastique

9.1%

Plastique rigides

3.6%

PSE

Evol. 2017/2018

Evolution des points de collecte entre 2017 et 2018

Le nombre de points de collecte augmente de 3.266 unités. Le nombre de points de collecte augmente pour tous les matériaux exception faite du verre dangereux (-30,8%).

Points de collecte 2018 (x 000)

  • 160
  • 140
  • 120
  • 100
  • 80
  • 60
  • 40
  • 20
  • 0
1,5%

Déchets résiduels

3,5

Papier /Carton

0,6%

Bois non traité

7,7%

Bois traité

19,2%

Bois dangereux

2,3%

Métaux ferreux

7,5%

Métaux non ferreux

18,2%

Métaux en mélange

3,8%

Verre creux

6,6%

Verre plat

-30,7%

Verre dangereux

7,7%

Film plastique

7,5%

Plastique rigides

35,4%

PSE

Evol. 2017/2018

Partage de connaissances

À travers ce recensement de données, notre objectif est d’améliorer le tri des déchets en entreprise. Mais nous n’y parviendrons pas seuls. Tous les acteurs de la chaîne doivent s’impliquer activement. Aujourd’hui, grâce à Valipac, ils disposent de chiffres et d’analyses qui leur permettent de mener des actions ciblées.

Les collecteurs de déchets jouent un rôle clé dans cette activité. Ils ont aujourd’hui accès à un outil de Business Intelligence qui leur permet d’améliorer leurs connaissances globales sur le marché, mais aussi sur leurs propres parts de marché. Entre autres analyses, ils peuvent par exemple retrouver la typologie de leur clientèle et s’en servir pour identifier le potentiel d’amélioration de tri auprès de leurs propres clients.

Kennis Delen Fr

Identification du potentiel

Valipac est aujourd’hui en possession d’une quantité d’informations impressionnante. Les données récoltées couvrent près de 180.000 entreprises et 27 paramètres différents. Afin d’exploiter les données de manière statistique, nous avons conclu un partenariat avec l’Université de Hasselt. Notre objectif est d’utiliser un modèle statistique permettant d’identifier le potentiel d’amélioration de tri de manière ciblée.

Cet automne, l’Université de Hasselt a lancé une première analyse sur le potentiel d’amélioration du tri des films plastiques. À l’issue de ces analyses, il apparaît que la quantité de plastique présente dans une entreprise est déterminée par des facteurs tels que la quantité de papier/carton qu’elle génère, son secteur d’activité, son chiffre d’affaires, son effectif et la quantité de déchets résiduels qu’elle produit.

Ces informations sont à la base de l’outil de Business Intelligence mis à la disposition des collecteurs de déchets et qui leur permettent d’identifier le potentiel d’amélioration de tri auprès de leur clientèle.

Les analyses se concentrent aujourd’hui sur le potentiel d’amélioration du tri des films plastiques et du papier/carton. Dans une prochaine étape, nous élargirons les analyses à d’autres flux de déchets.

Le 26 novembre dernier, Valipac organisait son premier séminaire sur la production de déchets et le suivi du comportement de tri des entreprises belges. Un moment de privilégié de partage de connaissances et d’interactions avec nos parties prenantes.