Defi 3

Stimuler le recyclage local.

Défi 3

Nous sommes tous conscients du fait qu’exporter nos déchets d’emballages vers l’Asie ou vers la Turquie n’est pas une solution durable. Mais quels déchets d’emballages partent à la grande exportation et pour quelle raison ?


Deux flux d’emballages industriels sont concernés par la grande exportation : le papier/carton et le plastique. Le bois et les métaux sont quant à eux recyclés en Belgique ou dans les pays limitrophes.

Pour quelle raison les cartons et les plastiques sont-ils exportés ?
Plusieurs facteurs jouent un rôle à cet égard, mais l’une des principales raisons est que les pays importateurs sont de grands consommateurs de matériaux recyclés qui constituent la matière première de nouveaux matériaux.

Nous savons aujourd’hui que 58 % des déchets d’emballages industriels en plastique sont exportés vers l’Asie et la Turquie. Pour le papier/carton, nous estimons aujourd’hui que 50 % du tonnage part à la grande exportation.

Peu d’investissements sont nécessaires pour développer une unité de recyclage de films plastique, ce qui explique le nombre important de destinations et complique la mise au point d’un système de traçabilité et de contrôle.

Pour le papier/carton, la situation est différente. Les investissements sont nettement plus importants et les papeteries sont de très grosses installations. Leur nombre est par conséquent beaucoup plus limité.

Que fait valipac pour stimuler le recyclage local ?

Le recyclage local est envisageable s’il est financièrement rentable, si les installations de recyclage ont la garantie d’apports suffisants et constants en déchets et si des débouchés sont disponibles pour les matières recyclées.

Sur les 58.800 tonnes d’emballages industriels en plastique déclarées à Valipac, 42 % sont aujourd’hui recyclées au sein de l’Union Européenne dont 75 % dans un rayon de 300 km autour de Bruxelles

Le recyclage local est un objectif à moyen terme pour lequel nous posons dès à présent les jalons. Nous souhaitons progressivement attirer les déchets exportés vers des installations de proximité. Les informations recueillies dans le cadre du suivi des collectes sélectives en entreprise nous permettent de cibler et personnaliser nos actions de communication et de sensibilisation. Nous comptons de cette manière augmenter le volume de films plastique collectés. Parallèlement, nous multiplions les projets innovants pour démontrer qu’il est tout à fait possible d’utiliser des matières issues des collectes sélectives pour fabriquer de nouveaux emballages.

Girl Tree

Réalisations 2020

Un coup de pouce au recyclage de flux marginaux

Les films et housses en PE représentent environ 80 % du volume des emballages industriels en plastique mis sur le marché belge. A côté de ces films, d’autres flux d’emballages industriels en plastique sontprésents sur le marché en quantités moins importantes. Citons par exemple les liens de cerclage, les mousses de protection, les seaux alimentaires, …

En termes de production de déchets, ces flux très légers sont présents en petites quantités par producteur et sont très dispersés sur tout le territoire. De ce fait, ils ne sont généralement pas collectés à la source et ne trouvent pas la voie du recyclage. Nous nous sommes fixé pour objectif de donner un coup de pouce à ces flux et de tester différents scénarios pour amener ces flux vers le recyclage.

Challenge Plastics Go Green and Circular

Le Challenge Plastics Go Green and Circular est une initiative de la Région Wallonne destinée à encourager les start-up et PME à innover davantage dans le domaine de l’économie circulaire et du plastique. 10 grands défis liés à l’économie circulaire dans le domaine du plastique ont servi de base à l’appel à projets à destination des PME et start-up. Les entreprises sélectionnées bénéficient d’une subvention de 15.000 € et d’un accompagnement sur mesure. En 2020, les deux défis que nous avons introduits auprès de l’initiative Challenge Plastics Go Green and Circular ont été sélectionnés.

Le premier défi a été introduit en collaboration avec NMC et était destiné à mettre au point un système logistique permettant de collecter les déchets de mousses de protection en PE aux différents endroits où ils sont générés et de les acheminer vers NMC afin qu’ils y soient recyclés.

Pour ce défi, un seul projet a été proposé mais n’a pas été sélectionné par l’organisation.
Le second défi que nous avons introduit consistait à apporter une solution logistique pour la collecte des seaux en PP utilisés dans le secteur alimentaire. Un projet a été sélectionné pour ce défi. L’entreprise porteuse de projet bénéficiera de la subvention de 15.000 € de la Région wallonne et de l’accompagnement technique de Valipac.

Liens Cerclage

Liens de cerclage

Les liens de cerclage sont indispensables à la sécurisation de certains chargements lors de leur transport. Mais une fois leur fonction remplie, ces cerclages se retrouvent dans les déchets résiduels. Nous avons donc relevé le défi, pourquoi les liens de cerclage usagés ne deviendraient-ils pas de nouveaux liens de cerclage ? Nous nous sommes mis à la recherche de partenaires locaux pouvant apporter une solution de recyclage pour ces liens de cerclage. Cette recherche nous a menés chez
Recostrap, une filiale du groupe néerlandais HSR.

En partenariat avec Recostrap et Ikea, nous organisons actuellement la collecte sélective des liens de cerclage en plastique dans les centres de distribution belges du géant suédois afin de les faire recycler en nouveaux liens de cerclage chez Recostrap.

Mousses de protection en ePE

Le polyéthylène est un polymère à multiples facettes. En plus des films pour palettes, des fûts et des bouteilles, les
emballages sont également fabriqués en polyéthylène expansé (ePE). Cet ePE est utilisé pour protéger les écrans d’ordinateurs et d’autres appareils, les vitres et les fenêtres, les profils laqués, bref tout ce qui est cassable ou fragile. Il y a un peu plus d’un an, nous avons été contactés par deux producteurs belges d’emballages en ePE pour les aider à mettre en place un système de retour.

Abriso-Jiffy et NMC souhaitaient faire collecter leurs emballages usagés auprès de leurs clients afin de les réutiliser dans la production de nouveaux emballages. Après quelques recherches, nous avons trouvé une belle quantité de déchets d’ePE chez Volvo (Cars et Trucks) et Audi qui, jusqu’à présent sont valorisés énergétiquement.

Les premiers essais ont été effectués et sont en cours d’évaluation. Une fois les résultats obtenus, nous examinerons avec Abriso-Jiffy et NMC quelles sont les possibilités d’étendre le projet et de le transformer en un système de logistique retour à part entière.

Mousses Protection

Influence du COVID 19 sur les cours des matières premières secondaires.

Affirmer que le COVID 19 a eu un énorme impact sur les cours des matières premières secondaires est un euphémisme. L’ensemble des marchés a été perturbé avec tantôt une flambée des cours, tantôt une chute extrême.

Papier/carton

2020 a été une année agitée pour le marché du carton. En diminution depuis 2017, les cours du carton ont connu une hausse impressionnante lors des deux confinements de 2020. Une hausse qui s’explique par la diminution des volumes collectés liée à une demande plus importante en emballages de médicaments, de nourriture et de papier toilette.

Film plastique

En chute libre depuis 2017 à la suite de l’interdiction d’importation en Chine, les cours des films plastique se sont stabilisés en 2018 et 2019 pour à nouveau chuter en 2020 en raison de la chute des prix du baril de pétrole brut. Le plastique vierge est actuellement financièrement plus intéressant que le plastique recyclé.

Bois

Les cours du bois sont sous pression depuis 2019, d’une part en raison de l’action dévastatrice du bostryche typographe, un coléoptère qui détruit les arbres des forêts allemandes et d’autre part, en raison de la forte chute de la demande étrangère.
L’action du bostryche peut encore durer quelques années. Les arbres contaminés sont abattus en masse, ce qui provoque une offre excédentaire gigantesque en bois frais. Les qualités inférieures (bois de recyclage) trouvent plus difficilement la voie du recyclage.

Métal

Les cours des métaux sont en baisse depuis 2019 en raison de la diminution des investissements en infrastructures en Chine et en Turquie.
La crise du COVID 19 a provoqué une nouvelle diminution importante des cours des métaux. L’arrêt momentané ou le ralentissement des activités de l’industrie automobile a provoqué une diminution des cours. Les premiers signes de reprise sont cependant en vue.